Accès Extranet
Le catalogue de formations 2020 du CTCPA est disponible !Le projet FLEGME - fermentation des légumes - démarre !Les Délices de l’Ogresse : des sauces et tartinades mises au point avec l’aide du CTCPAQuatre projets de R&D acceptés par l’institut Carnot QualimentClean label : comment formuler ses produits pour répondre aux attentes des consommateurs ?Céréanov : nouveau site internet du CTCPA dédié à vos développements de produits céréaliers

02 déc. 2019

Quatre projets de R&D acceptés par l’institut Carnot Qualiment

Quatre projets viennent d’être acceptés par l’institut Carnot :

  • 4-CP : Causes et Conséquences des Choix de Consommation Protéiques. Ce projet a pour objectif d’identifier les freins et les leviers physiologiques, métaboliques et comportementaux de l’acceptabilité d’analogues végétaux à la viande.

Il existe un consensus sur la nécessité d’un rééquilibrage entre sources de protéines de l’alimentation. Cela passe par la nécessité de substituer une part significative des produits carnés par des produits végétaux. Il s’agira de mieux appréhender les critères physiologiques qui déterminent l’acceptabilité des analogues végétaux de la viande comme sources de protéines et d’intégrer ces critères pour le développement technologique de produits alternatifs de bonne teneur en protéines reconnue comme telle par le consommateur. Pour cela, il sera réalisé la mesure des comportements alimentaires et des effets de report/compensation chez des sujets consommant des aliments de teneur variables en protéines végétales et la mise en œuvre d’aliments texturés à base de protéines de pos et de gluten de blé.
Partenariat : UMR INRA-AgroParisTech PNCA / CTCPA / UMR INRA-AgroParisTech MIA / Univ. Birmingham / Univ. Bristol

  • TransfoQuape : Transformation des aliments, QUAlités et Perceptions. Ce projet a pour objectif d’Identifier et de comprendre les impacts des transformations des aliments, produits dans différents contextes de production, sur leurs qualités nutritionnelles et environnementales et leurs répercussions sur les perceptions de santé et de naturalité pour les consommateurs.

Aujourd’hui, nous sommes face à un paradoxe dans lequel la société est en demande de toujours plus d’aliments transformés dans nos régimes mais aussi en demande de toujours plus de naturalité.
Les résultats attendus sont (i) le développement de méthodes et outils pour mieux caractériser l’offre alimentaire du point de vue de leur composition nutritionnelles, de leur transformation et de leur impact environnemental, (ii) de proposer un indicateur de transformation des aliments « robuste » qui permettra d’objectiver le débat sur les aliments ultra-transformés (indispensable pour les pouvoirs publics comme pour les industriels), (iii) de mieux comprendre les leviers à la consommation d’une offre alimentaire plus saine, plus durable et d’ouvrir des perspectives de développement de nouveaux produits.
Partenariat : GMPA /Génial (SayFood au 1er Janvier 2020) / SQPOV / CTCPA

  • Surbar : Suremballages barrières issus de ressources renouvelables

Il n’existe pas à l’heure actuelle de solution technique pour conférer des propriétés barrières à un emballage secondaire carton (afin de déplacer la fonctionnalité barrière de l’emballage primaire à l’emballage secondaire)
Le projet SURBAR s’inscrit dans le cadre de nouveaux circuits de distribution alternatifs, comportant :

  1. une première étape d’acheminement des produits conditionnés « en vrac » jusqu’au point de distribution
  2. une seconde étape (consommateur) d’acheminement des produits sans emballage ou avec des contenants présentant une fonctionnalité de conservation basique.

Le principal résultat attendu est la fonctionnalisation de papiers cartons (emballages secondaires) avec des polymères naturels barrières à l’oxygène.
Partenariat : Qualiment (Agroparistech, Dijon) et 3BCAR (LCA toulouse, ITERG)

  • Hardico : Mieux comprendre l’apparition du phénomène Hard To Cook sur des haricots rouges par une méthodologie et des techniques analytiques innovantes

Dans les haricots rouges, un défaut dit « Hard to cook » entraine des destructions de lots / défauts sensoriels. Ce phénomène réside essentiellement autour de la difficulté de la graine à se réhydrater.
Les résultats de ce projet sont de mieux comprendre le phénomène Hard To Cook, d’identifier des méthodes d’analyses fiables pour suivre la réhydratation, de mettre en place d’une base de données et de réduire l’occurrence des haricots Hard to Cook dans les produits finis
Partenariat : CTCPA, ONIRIS, BIA, USC « STAT – SC »

Pour mémoire 3 projets sont déjà en cours pour 2019 dans le cadre de Qualiment.

  1. Spores-Quantum dont la thèse vient de démarrer en septembre 2019 (lien https://www.ctcpa.org/projet-these-spore-quantum) et webinaire (https://www.ctcpa.org/extranet/webinaire-microbiologie-2019)
  2. TransQuaPil, coordonné par l’Inra Paca et dont l’objectif est de piloter la transformation des fruits et légumes pour valoriser leurs qualités naturelles grâce au développement d’un robot cuiseur instrumenté pour la mesure en continu.
  3. Shpore, Maîtrise des spores bactériennes par des traitements hautes pressions industrialisables


Contact : Stéphane Georgé

 

ITAI - CTI - CRT - COFRAC - CIR - INSTITUT CARNOT