Accès Extranet
Le CTCPA accompagne LES TOQUES Concept dans la mise en place de leurs recettes de chefs en bocaux !Start-up, TPE et créateurs, nous vous accompagnons dans la construction de vos projets !Le CTCPA partenaire du Concours National de la Création Agroalimentaire Biologique !Faites analyser votre miel et propolis au CTCPA !En 2021, le CTCPA vous accompagne : développement et optimisation de produit et de NUTRISCORE !La décontamination par stress oxydant, on vous dit tout !Flunch Traiteur réintroduit le geste restaurateur en internalisant la cuisson des viandes de ses plateaux repas à l’aide du CTCPA ! (Région lilloise)Formation officielle de l'EHEDG à Nantes [7 au 9 avril 2021]Transformer des fruits et légumes à petites échelle dans des unités mobiles et flexibles à proximité de chez vous ? FOX relève le défi !ANALYSE-EMBALLAGE.COM : le laboratoire d'analyse et conseil de vos emballages agroalimentaires, cosmétiques, médicauxNOUVELLES DATES DE FORMATIONS EN 2021 (PRESENTIEL ET A DISTANCE) !

10 sept. 2019

La thèse de microbiologie Spores-Quantum démarre

Le projet de thèse SPORES-QUANTUM supporté par l’appel à projet de l’Institut Carnot Qualiment et par L’ANRT via le dispositif Cifre, regroupe trois partenaires : le CTCPA d’Avignon Unité EMaiRIT’S (Dr. Nathalie Paniel, porteur du projet), l’équipe BAE de l’Université Via Domitia de Perpignan (Prs. Lise Barthelmebs & Thierry Noguer) ainsi que le laboratoire STLO de l’INRA de Rennes (Dr. Eric Guédon).

Spores-Quantum se propose de limiter les pertes financières et le gaspillage alimentaire au sein des industries de conserverie (produits laitiers et légumes verts) en prévenant les cas de non-stabilités microbiologiques induites dans certaines conditions de stockage par une contamination excessive en spores de bactéries thermophiles d’altération, Geobacillus stearothermophilus et Moorella thermoacetica.

Pour ce faire, deux aptacapteurs dédiés à la détection voire à la quantification des spores de G. stearothermophilus et de M. thermoacetica, respectivement seront développés. L’élément de reconnaissance des spores sera un aptamère (propre à chaque souche) c’est-à-dire, un ADN de synthèse obtenu par la technologie Systematic Evolution of Ligands by EXponential enrichment : SELEX.

Pour chacune des espèces, un biocapteur à détection électrochimique et un biocapteur à détection optique de type « test bandelette » (strip-test ou LFA) sera développé. Ces aptacapteurs permettront d’effectuer en temps réel des analyses de matrices alimentaires afin de pouvoir qualifier rapidement les lots de matières premières en termes de contamination avant traitement thermique ainsi que des diagnostics de lignes.
 

Contact : Dr Nathalie Paniel

ITAI - CTI - CRT - COFRAC - CIR - INSTITUT CARNOT