Accès Extranet
Un franc succès pour le webinaire sur la métrologie des préemballés ![INSCRIPTIONS OUVERTES] Journée produits fermentés à Nantes le 18/06Pacaleg : un nouveau projet pour la structuration de la filière légumes secsCycles Formation CTCPA : ce qu'en disent les stagiaires !Séminaire sur les emballages alimentaires de demain à Paris le 15/04 Le site internet du projet européen Smartchain est en ligne[INSCRIPTIONS OUVERTES] Formation Transformation des produits BIO à Nantes le 14 juin

01 janv. 2007

Optimiser son barème de traitement thermique

Optimiser sa production, oui , risquer un incident de fabrication, non. Garantir la stérilisation de ses produits est la priorité n°1 pour tous les fabricants de produits appertisés. Défini trop souvent de manière empirique, le barème de traitement thermique (couple temps/température ou couple débit/température) appliqué aux produits sont dans de nombreux cas révisables à la baisse sans mettre en cause la sécurité des produits.

Du produit au barème adapté
Grâce à leur expertise en traitement thermique, les équipes du CTCPA sont capables d'évaluer si le barème est trop élevé, ajusté ou trop faible pour garantir la sécurité du produit final. L'industriel décide alors s'il souhaite un ajustement dans le cas où le barème s'est avéré trop élevé. Cet ajustement se fait bien sûr en tenant compte des variabilités de matière première et des marges d'erreur des matériels (autoclave, échangeur continu).

Du barème de traitement thermique ajusté à la productivité
La réduction d'un barème peut apporter un gain qualitatif visible (couleur, texte, goût), mais quel est le gain économique potentiel d'un ajustement de barème ? Pour apporter une réponse, le CTCPA a créé un outil de simulation permettant de comparer différents barèmes pour un produit sur l'impact sanitaire par le calcul de la valeur stérilisatrice, et l'impact économique par le calcul de la productivité et de la consommation énergétique.
On peut aussi travailler à valeur stérilisatrice constante, en faisant varier le couple temps-température. Sur certains produits, une augmentation de la température de traitement permettra une diminution du temps de traitement sans risque pour la qualité sanitaire et organoleptique du produit. On aboutit alors à une augmentation de productivité.
Ce type de cas peut être appréhendé par le modèle.

De la productivité à la marge sur coût variable
L'outil développé permet de réaliser l'estimation des gains économiques, par la prise en compte des coûts fixes (amortissement, maintenance) et coûts variables (énergie, eau, pertes, main d'œuvre) lorsque les données sont disponibles dans l'entreprise. On visualise alors rapidement l'évolution de la marge sur coût variable en fonction du barème appliqué. Ce modèle peut aussi comparer deux traitements en prenant en compte le coût de l'appareil. Se calcule alors facilement la marge globale de la production. A noter que le modèle s'adapte au traitement thermique continu comme au traitement thermique discontinu.

Le modèle développé par le CTCPA se veut pédagogique , son but est d'estimer rapidement l'impact financier d'une optimisation de barème de stérilisation. Il ne remplace en aucun cas l'analyse préalable du produit et du procédé pour calculer la valeur stérilisatrice à appliquer. Mais il permet d'associer à une analyse technique une approche économique, association indispensable aujourd'hui pour répondre aux contraintes auxquelles sont soumis les industriels.
 

ITAI - CTI - CRT - COFRAC - CIR - INSTITUT CARNOT