Accès Extranet
Le CTCPA vous adresse ses meilleurs voeux pour 2020Enquête de satisfaction - Votre avis sur nos prestations nous intéresse !Le catalogue de formations 2020 du CTCPA est disponible !Témoignage de Scraps Gourmet, des friandises de qualité premium pour chiensQuatre projets de R&D acceptés par l’institut Carnot QualimentProjet européen ProOrg : vers un code d'usage pour la transformation des produits bioLe projet FLEGME - fermentation des légumes - démarre !

13 févr. 2018

L’innovation « ça doze » : une purée de piment en coupelle unidose avec le CTCPA

En 2015, Sébastien Essindi, entrepreneur néophyte dans le domaine agroalimentaire, décide de se lancer en mettant son idée en pratique. Retour avec lui sur cette expérience.

« Je souhaitais innover, explique M. Essindi, changer les habitudes de consommation du piment en choisissant des petites doses individuelles de 10g qui puissent se conserver longtemps avant ouverture. Je voulais aussi que le produit obtenu garde son « agressivité » tout en étant un exhausteur de goût. »
 

Comment avez-vous connu le CTCPA ?

« C’est l’un de mes partenaires du secteur de l’emballage, CGL Pack, qui m’a vivement conseillé de contacter le CTCPA. J’ai été agréablement surpris de savoir que le CTCPA accompagnait aussi bien des grandes entreprises que des TPE-PME et porteurs de projets comme moi. 

J’ai donc contacté le CTCPA et à partir de là, c’est Nicolas Lehebel, chef de projet au CTCPA d’Amiens, qui m’a accompagné. »
 

Comment s’est déroulé le projet ? Les prestations ont-elles répondu à vos attentes ?

« Nous avons au départ rencontré des difficultés techniques car il fallait que la coupelle puisse résister au produit. En effet, le piment ayant un pH très élevé, il a fallu trouver des solutions pour le ramener à un pH acceptable et obtenir une DLUO longue. Nous avons réalisé beaucoup d’essais dans la halle technologique du CTCPA d’Amiens, ainsi que des séances de dégustation. 

Nicolas Lehebel ainsi que l’ensemble de l’équipe n’ont ménagé aucun effort pour m’apporter les conseils et le soutien nécessaires à la bonne marche de ce projet. Au-delà du soutien, j’ai aussi beaucoup apprécié leur grande exigence : mes attentes de départ ont complètement été respectées. 

D’autre part, le contact a été permanent depuis le début, à chaque fois que j’avais des questions je pouvais appeler Nicolas Lehebel et il m’expliquait comment nous allions procéder pour améliorer chaque nouveau test. Je peux dire que ma satisfaction est totale !

Je vais pouvoir passer en phase de production cette année. Je vise les marchés africain et européen et en priorité les restaurants, sous la marque « ça doze ».

 

 Contacts : 

ITAI - CTI - CRT - COFRAC - CIR - INSTITUT CARNOT