Accès Extranet
Nouvelles formations à distance ! Prise en charge par l’État à 100% pour les salariés en activité partielleCoupable French Tartinable, un accompagnement pour des tartinables « fait-maison » de qualitéLe guide ACTIA « Aptitude des emballages au contact des aliments » mis à jour en français et disponible en anglaisRévision des BREF Food Milk and Drink : le point du CTCPALancement du projet STRETCH : vers des films plastiques de hautes performances ET recyclables ?Un nouvel article de microbiologie sur la détection de Listeria monocytogenes et Pseudomonas fluorescens8ème édition du Concours National de la Création Agroalimentaire Bio
Un nouvel article de microbiologie sur la détection de Listeria monocytogenes et Pseudomonas fluorescens

mardi 5 novembre 2019

CIAg Améliorer la qualité nutritionnelle des aliments à Paris le 05/11

L'objectif de ce CIAg (Carrefour de l'Innovation Agronomique) est de dresser un état des lieux des évolutions engagées à ce jour en matière d’amélioration de la qualité nutritionnelle des aliments transformés, d'identifier les contraintes qui limitent son extension, de présenter les voies de solutions issues de recherches récentes qui permettent de dépasser les difficultés rencontrées.Logo RMT Actia Nutriprevius

Notre spécialiste Stéphane Georgé interviendra sur le sujet "Reformulation nutritionnelle : démarche et outil simple destinés à l’accompagnement des entreprises", et présentera notamment un outil développé dans cadre du RMT Actia-Nutriprévius (Réseau Mixte Technologique).
 

L’amélioration de la qualité nutritionnelle des produits transformés constitue une voie d’action dont les effets potentiels sur la santé des populations sont généralement considérés comme significatifs. Ce constat explique qu’au cours des dernières années, elle ait été portée par les pouvoirs publics (PNA, PNNS, chartes de progrès nutritionnel en France) et demandée par les associations de consommateurs, et qu’elle soit devenue une préoccupation des entreprises agroalimentaires, se traduisant par des démarches de reformulation des produits existants ou le lancement de nouveaux produits améliorés sur le plan nutritionnel (contenant moins de sel, de sucre ou de matières grasses ou plus de fibres).


Des études récentes tendent néanmoins à montrer que les évolutions engagées au cours des dernières années restent d’ampleur modeste, en tout cas insuffisantes pour significativement impacter la qualité moyenne des consommations alimentaires. Ceci suggère que l’amélioration de la qualité nutritionnelle des aliments n’est pas si simple et vient butter sur un certain nombre de difficultés qu’il faut bien identifier. Celles-ci relèvent à la fois de dimensions technologiques (faisabilité, contraintes microbiologiques…) et/ou de contraintes d’acceptabilité des consommateurs (préférences sensorielles, dispositions à payer des produits reformulés …).

 

Programme et inscriptions ici

Contact : Stéphane Georgé

Retour
ITAI - CTI - CRT - COFRAC - CIR - INSTITUT CARNOT