Accès Extranet
Journée produits fermentés à Nantes le 18/06 : inscriptions ouvertesConserves France développe le savoir-faire de ses équipes avec le CQP conducteur de machinesLe CTCPA coordonne l'édition hors-série de la Revue IAA d'avrilContrôle métrologique des préemballés : projets de nouveaux décret et arrêté d’applicationFormation Transformation des produits BIO à Nantes le 14 juin : inscriptions ouvertes !Cycles Formation CTCPA : ce qu'en disent les stagiaires !Réduire ou éliminer les emballages, et si c’était possible ?

28 mai 2011

Affichage environnemental

Au nom de l'Adepale, le CTCPA participe à la démarche de mise à disposition de données environnementales sur les produits de grande consommation initiée par le Grenelle Environnement. Au 1er juillet 2011, deux entreprises de la conserve indiqueront l'impact environnemental de leurs produits suite aux travaux du CTCPA, avec l'appui du Ministère et des données Afnor et Ademe.

Quel est l'équivalent CO2 d'une boîte de petits pois? C'est l'une des questions auxquelles doit répondre le CTCPA d'ici le 1er juillet 2011, date fixée par le Ministère chargé du développement durable pour la mise en place de l'expérimentation de l'affichage de données environnementale, initiée par le Grenelle Environnement. L'Adepale, l'un des principaux regroupements de syndicats de l'agroalimentaire, a chargé le CTCPA d'accompagner l'opération collective qui réunit Bonduelle et la Compagnie générale de Conserves (Cecab) ainsi que le groupe Légumes de la Fiac dans cette expérimentation, au même titre que vingt-six autres opérations collectives de divers secteurs de produits de grande consommation.

Le Ministère a opté pour une approche multi-critères. Les entreprises choisissent au moins deux indicateurs parmi plusieurs possibiles, avec une obligation pour l'équivalent CO2 : impact sur la biodiversité, consommation d'eau, consommation énergétique, ... L'affichage doit en effet renseigner le consommateur sur le véritable impact du produit sur la consommation de ressources, et non uniquement sur l'effet de serre via l'équivalent CO2. Une fois les indicateurs sélectionnés, il faut ensuite mesurer l'impact de la production des matières premières, de la fabrication du produit, de ses emballages et de ses déchets. Pour cela, toutes les structures ont accès aux référentiels issus de la plateforme Ademe/Afnor, ainsi qu'à une base de données élaborée par l'Ademe issue des principales sources de bases de données utilisées en analyse de cycle de vie (ACV). Les calculs associent donc des données existantes à des données individuelles par entreprise. Marie-Pierre Labau, responsable environnement et développement durale du CTCPA, participe aux travaux du GT1 (alimentaire et aliments pour animaux domestiques) de la plateforme Ademe/Afnor; elle est donc familière de la démarche et peut apporter toute son expérience à Bonduelle et la Cecab qui, au nom du collectif, testeront le référentiel sur leurs propres produits.

Au 1er juillet, les premiers résultats seront communiqués au grand public selon divers modes : internet, publicité, smartphones, étiquettes, ... Cette expérimentation constitue un premier test de faisabilité du dispositif; elle permet d'aborder des problématiques comme l'accès aux données, la faisabilité techniques ou le coût. Ce sont des questions-clés pour l'agroalimentaire, constituée de nombreuses TPE et PME, auxquelles le CTCPA pourra apporter un avis pertinent.

 Contact : Marie-Pierre Labau, responsable environnement et développement durable

 Site du Ministère sur l'expérimentation de l'affichage environnemental
 

ITAI - CTI - CRT - COFRAC - CIR - INSTITUT CARNOT